Etapes d’une communication alternative

Cette présentation a été réalisée par Emilie Foret et Alexandre Lienhart, pour montrer les stratégies mises en place pour aider Pacôme, leur fils de 4 ans qui a un Syndrome d’Angelman, à mieux communiquer.

Ce n’est pas une méthode, mais une réponse à des demandes de parents .

 

« Alors voilà, il n’y a pas de recette magique, c’est beaucoup de temps, de travail et d’investissement et surtout contre tout avis de professionnels, nous avons commencé très tôt (vers 14 mois) en partant du principe que nous parlions bien à des nouveaux nés sans pour autant attendre de réponses verbales de leur part.

Alors nous nous sommes dit sachant que nous serions obligé de communiquer par une communication alternative autant le faire le plus tôt possible! »

 

Pour tout savoir : Communication alternative de Pacôme

OP - juin 2013

3 réponses

  1. Charles de Broin

    Il est essentiel de fournir un ou plusieurs outils de communication à nos enfants.

    Cela ouvre tout un monde d’apprentissage, et surtout minimise la frustration plus tard qui malheureusement se transforme en agressivité dans biens des cas.

    Ce témoignage est magnifique et reflète l’effort de parents d’un enfant Angelman de lui donner une voix pour s’exprimé dans ce monde parfois impatient de réponses rapides.

    La communication est un des outils le plus important d’apprentissage et nécessite beaucoup d’imagination et de patience pour y arrivé.

    Bravo Pacôme, mais surtout bravo brave parents.

    Et en complément ce beau vidéo de Pacôme:

    J'aime

  2. odile

    On voit ici l’importance de l’adaptation des méthodes existantes de communication alternative à chaque enfant Angelman. Les progrès ne sont pas toujours ceux qu’on attendait, mais ils permettent de franchir une étape. Comme on le dit souvent, le temps Angelman ,n’est pas le temps commun, et surtout il n’y a pas d’âge pour telle ou telle chose. Il faut proposer et voir ce qui se passe en retour. Il faut aussi tenir compte de l’âge réel et adapter au fur et à mesure les supports, et ne pas suivre la progression logique, au rique de ne pas permettre à l’enfant d’évoluer. Il y a une telle différence entre leur compréhension, leur communication et leur réponse. Ils savent mais ne savent pas comment dire qu’ils savent !!

    J'aime

  3. Blandin Edwige

    Encore bravo à vous Emilie et Alexandre pour tout ce travail effectué qui demande de la patience et de l’éffort auprès de nos enfants. Et comme vous le signalez la communication alternative est un outil très important chez nos enfants qui ne peuvent pas parler ni s’exprimer comme ils voudraient, de plus j’imagine la frustration que cela peut engendrer lorsqu’ils ne sont pas compris.
    Bravo à toi Pacôme pour tous les efforts que tu founis et tu peut être fier de tes parents qui font le maximum pour toi. Bonne continuation à vous tous.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s